cd.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

Hobbs' Choice : principalement des malbecs d'Argentine

Hobbs' Choice : principalement des malbecs d'Argentine



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Le vigneron de Sonoma, Paul Hobbs, a consulté des établissements vinicoles en Amérique du Sud pendant des années et y a créé des coentreprises. il importe maintenant plus fréquemment des vins également. En règle générale, les vins rouges de Hobbs sont de gros bonnets avec de bons fruits et beaucoup de tanins - ce qui est le cas de ces cinq vins, originaires de la région de Mendoza en Argentine.

J'ai également glissé un autre vin dans cette colonne qui n'est pas importé par Hobbs et qui n'est même pas d'Argentine - mais il vient de l'autre côté de la frontière chilienne et complète bien notre examen de six rouges d'Amérique du Sud.

2011 Cobos "Bramare" malbec Valle de Uco (39 $). Fruit absolument délicieux de mûre noire et savoureuse et de framboise noire avec un peu de poivre noir épicé et beaucoup de bons tanins ajoutés. Un grand vin, mais pas trop puissant. C'est mon Choix de la litière.

2011 Cobos "Bramare" Luján de Cuyo » malbec (41 $). Comme le vin précédent, celui-ci n'est ni filtré ni collé, il est donc accompagné de beaucoup de farce : gros et dense, mais avec un joli filet de fruits crémeux - principalement des cerises noires mûres - flottant au milieu. Beaucoup de tanins, mais un grand fruit concentré.

2012 Cobos "Felino" Mendoza malbec (18$). Très accessible et prêt à boire. Bon fruit de cerise avec de légères notes balsamiques et quelques notes salées. Long en bouche, avec des tanins berçant le fruit mais sans rivaliser avec lui pour attirer notre attention.

2012 Riglos "Quinto" Mendoza malbec (23 $). Très cerise - à la fois crémeuse et acidulée avec une touche de saveurs de vermouth rouge. Avec beaucoup de tanins poussiéreux et une bonne acidité, il a une maigreur gourmande.

2011 Riglos "Las Vivas" Mendoza gran malbec (29 $). Arômes vifs de fruits rouges assortis à des goûts de cerise acidulée au début, mais se terminant par des framboises crémeuses et des notes de moka et de chocolat amer. Tanins prononcés, il serait donc bon de carafer celui-ci.

2011 Ventisquero "Gris" Maipo carménère (20 $) (importé par San Francisco Wine Exchange). Un nez légèrement épicé et de mauvaise herbe - un arôme agréable - avec des saveurs d'herbes vertes et de mûre dense, toutes deux communes au cépage. Ce n'est pas un vin pour ceux qui n'aiment pas les notes végétales avec leurs fruits, mais je le boirais n'importe quand avec un contre-filet saignant.


Les 10 vins les plus chers de l'Argentine

Vous ne verrez pas encore l'Argentine en tête d'affiche des ventes aux enchères de vins, mais le cinquième producteur mondial commence à produire des vins de collection. À ce stade, les acheteurs sont plus susceptibles d'avoir des raisons romantiques d'embrasser l'Argentine, bien que les producteurs espèrent que les investisseurs dans le vin pourraient bientôt les suivre sur le marché.

« La plupart de nos clients qui dépensent plus de 80 $ la bouteille ont soit visité l'Argentine et sont tombés amoureux du pays, soit sont mariés à un Argentin », explique Christian Rothhardt, fondateur du caviste argentin spécialisé Ruta 40 à Londres.

Tirer parti du tourisme est un facteur important en Argentine même. La salle de dégustation Vines of Mendoza dans la ville historique encourage les visiteurs à déguster des vins de différents producteurs, après quoi ils peuvent expédier des bouteilles chez eux et ensuite envoyer des commandes depuis les États-Unis.

« Le prix moyen de nos vins vendus [ici] est de 45 $ », explique la chef sommelière Mariana Onofri. "Une fois qu'ils sont venus ici et qu'ils ont fait l'expérience des grands vins, ils sont confiants de dépenser davantage pour le vin argentin à l'avenir."

Cela dit, bon nombre des meilleurs vins argentins sont achetés par des habitants aisés et des Brésiliens amateurs de vin en vacances. Les visiteurs à la recherche de bonnes affaires sont parfois désabusés de découvrir que les prix pratiqués à la porte de la cave sont plus élevés qu'à la maison. Prenez, par exemple, l'un des cinq principaux producteurs argentins de Robert Parker, Alta Vista. Le millésime 2007 de son vin phare, l'Alto, se vend à 600 pesos (92 $) alors qu'il est répertorié sur Wine-Searcher à un prix moyen de 74 $ HT. impôt. Il ne s'agit pas non plus d'arnaquer les touristes, car les mêmes prix plus élevés - et plus - sont facturés dans les magasins de vin et les restaurants locaux.

Alors, pourquoi les vins argentins sont-ils vendus moins cher à 5 000 milles de distance qu'ils ne le sont sur le lieu de production ? L'anomalie est due à l'état précaire du peso argentin. Au moment de la publication, le taux officiel était de 6,5 pesos pour un dollar américain, tandis que le taux du marché noir était de 10,3. C'est le taux officiel utilisé pour les exportations.

En prenant les prix mondiaux moyens comme baromètre, voici le top 10 de la liste des vins les plus chers d'Argentine* par les chercheurs de vins*. Pour être inclus, un vin doit avoir été produit sur cinq millésimes consécutifs et avoir un minimum de 20 offres différentes dans notre moteur de recherche.

© Viña Cobos | Paul Hobbs (à droite) dans le vignoble avec les co-fondateurs de Vina Cobos, Luis Barraud et Andrea Marchiori

N ° 1. En tête du classement à 190 $ se trouve Nico Cabernet Sauvignon de Viña Cobos, maintenant connu sous le nom de Volturno. C'est un homme étrange dans un pays où le malbec règne, mais le cabernet sauvignon est le cépage de prédilection du vigneron américain Paul Hobbs, qui l'utilise comme cépage dominant dans son vin de plus haut niveau. Jusqu'à 37 pour cent de malbec sont mélangés pour faire bonne mesure.

"Je pense que l'Argentine est la troisième plus grande région de cabernet au monde [après Bordeaux et Napa]", déclare Hobbs, qui est venu pour la première fois en Argentine pour agir en tant que consultant chez Catena Zapata en 1989. Il a créé sa propre cave, Cobos , en 1997. « Presque personne ne connaît l'Argentine parce qu'elle n'a pas prêté beaucoup d'attention aux taxis, mais maintenant les gens commencent à le faire », rapporte Hobbs.

Pourquoi ce vin peut-il atteindre un prix aussi élevé ? "Avec ce vignoble, vous buvez une part d'histoire, mais l'histoire seule ne fait pas le travail", explique le vigneron. « C'est une norme de classe mondiale et vous pouvez la vieillir pendant 50 ans. » Cela aide probablement que Hobbs ait sa propre entreprise d'importation de vin basée en Californie et ait travaillé pour certains des plus grands noms de l'industrie du vin. Oh, et ce vin obtient assez régulièrement 98 points Parker.

Cependant, il existe un potentiel de confusion énorme sur son nom. Sorti pour la première fois en 2005, les premières listes du vin le montreront sous le nom de "Nico" - du nom du père du co-fondateur Andrea Marchiori, Don Nico, qui était toujours "le premier sur le vignoble pour le premier choix". Malheureusement pour Hobbs, Laura Catena avait lancé son vin “Nico by Luca” trois mois plus tôt. Après quelques années déroutantes, Hobbs est passé à l'utilisation du deuxième prénom de Don Nico, Volturno.

N ° 2. Viña Cobos “Cobos” Malbec. Hobbs frappe à nouveau, cette fois avec le premier vin qu'il a élaboré à Viña Cobos en 1999. Comme Nico/Volturno, le vin passe 18 mois en fûts neufs et les raisins proviennent du vignoble de Hobbs, âgé de 80 ans, dans le sous-sol de Mendoza. région de Lujan de Cuyo.

« C'est un bloc viticole remarquable qui porte bien son nom C2 », dit-il. « Ce qui est remarquable, c'est son âge, le fait qu'il repose sur sa propre racine, et nous le cultivons le plus traditionnellement possible – en bio. Il a des rendements très faibles, mais constants.”

Ayant travaillé le vignoble C2 pendant plus d'une décennie, Hobbs est réaliste quant à son espérance de vie. « Le bloc a probablement encore cinq ans. Je peux voir que le vignoble entre dans sa dernière période crépusculaire et c'est déchirant, mais d'un autre côté, vous voyez à côté de lui arriver le nouveau prodige qui est assez excitant.

Avec seulement quelques récoltes restantes de C2 Cobos Malbec, le prix de 174 $ augmentera probablement dans les années à venir.

N ° 3. "Icono" de Luigi Bosca. Bien qu'il puisse sembler vantard d'intituler un vin "Icono", le terme est utilisé en Argentine pour décrire la crème de la crème d'un domaine viticole. Dans ce cas, il s'agit d'un mélange de 128 $ de malbec et de cabernet sauvignon.

Produit depuis 2005, Icono (129 $) provient de vignes de 90 ans à Las Compuertas, à 1 050 mètres d'altitude. « L'idée était de créer un grand vin qui représente l'esprit de la famille, sa tradition et le terroir de Mendoza », explique Alberto Arizu, propriétaire de quatrième génération.

Les Arizu ont une longue histoire dans le vin argentin, ayant fondé le domaine en 1901. Il est situé à Lujan de Cuyo, qui a été nommé première appellation d'origine contrôlée (CDO) de l'Argentine en 1989. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un vin CDO, Icono est élaboré dans le style classique Lujan de Cuyo, avec des fruits noirs concentrés et de longs tanins souples. Il se vend chaque année, la moitié étant exportée et l'autre moitié vendue dans le pays.

Numéro 4. Elle est peut-être la reine de Torrontes, mais la plus le vin cher est un malbec, Dominio del Plata Nosotros (125 $). Issu d'un assemblage de raisins de vignobles de Lujan de Cuyo et de la vallée d'Uco, le vin est élevé en fûts de chêne français neufs avant d'être mis en bouteille.

"Dans le cas de Nosotros, vous avez un vin emblématique qui représente l'une des personnalités du vin argentin les plus connues aux États-Unis", déclare Nick Ramkowsky de Vine Connections, un importateur spécialisé de vins argentins fins. “Susana Balbo a une histoire enracinée dans l'histoire de la vinification argentine. La marque de l'individu donne de la crédibilité au vin et au prix.

N ° 5. Premier vin du top 10 à provenir de l'extérieur de Mendoza, le Patagonia Malbec de Bodega Noemia se vend en moyenne 108 $.

À la fin des années 1990, le consultant sud-africain Hans Vinding-Diers travaillait dans le principal domaine viticole argentin Humberto Canale lorsqu'il est tombé sur une bibliothèque perdue de millésimes des années 821730, 821740 et 821760. Intrigué, il tire les bouchons de quelques bouteilles et découvre le grand potentiel de garde du vin de Patagonie.

Vinding-Diers et son épouse, la comtesse Noemi Marone Cinzano, sont alors partis à la recherche d'un vieux vignoble en Patagonie où ils pourraient démarrer un projet de biodynamie. Après une chasse de deux ans, ils ont découvert un vignoble des années 1930 à Rio Negro. Bodega Noemia Patagonia Malbec est issu de vignes pré-phylloxéra soigneusement restaurées et la production atteint aujourd'hui environ 6 000 bouteilles par an.

Numéro 6. Si vous connaissez les vins argentins, vous vous demandez peut-être pourquoi l'Estiba Reservada de Catena Zapata n'a pas été mentionnée. Il a un prix moyen de 364 $ et se vend parfois bien au-delà de 1 000 $. Cependant, comme mentionné précédemment, les vins figurant sur la liste la plus chère doivent avoir un minimum de 20 offres sur Wine-Searcher, et Estiba (vendu principalement en Amérique latine et en Asie) n'est pas éligible. Au lieu de cela, la première entrée de Catena Zapata est son Nicolas (108 $), un mélange de cabernet sauvignon et de malbec qui n'est produit que les années exceptionnelles (photo de gauche).

Le propriétaire Nicolás Catena a emmené le premier millésime de ce vin éponyme à une dégustation désormais célèbre à Londres en 2000. Dégusté à l'aveugle contre les premiers crus de Bordeaux et de Californie Opus One et Caymus Special Selection, le vin argentin inconnu est arrivé en tête. En conséquence, l'Argentine a suscité un intérêt en tant que producteur de vin sérieux.

"Nous attendions de faire un vin qui puisse rivaliser avec les meilleurs du monde, et c'était la première fois que nous avions l'impression d'avoir fait un tel vin", a déclaré Laura Catena, qui est maintenant à la barre. Chercheur de vin. "C'est un assemblage de notre malbec d'altitude et de cabernet sauvignon provenant d'une partie extraordinaire d'un vignoble plus ancien qui donne un cabernet très classique, plus vieux monde."

Nicolás Catena est souvent crédité d'avoir été le pionnier du concept de vins argentins haut de gamme. Lorsque Catena a remporté le prix de l'homme de l'année Decanter en 2009, le baron Eric de Rothschild a déclaré : « Il a joué un rôle déterminant dans le changement de la scène viticole argentine plus que quiconque, la poussant vers un marketing intelligent et de haute qualité.

En plus de son assemblage Nicolas cab-malbec, l'entreprise produit un certain nombre d'autres vins haut de gamme se dirigeant vers la barre des 100 $. Ils comprennent les nouveaux chardonnays Adrianna d'un seul vignoble – White Bones et White Stones – et le bien établi Adrianna Malbec.

Catena ouvre la voie en atteignant des prix d'enchères élevés pour les vins argentins, ainsi qu'en développant l'appétit des acheteurs en Chine et au Brésil, où ses vins se vendent souvent plus du double du prix de détail normal.

Non. 7. Producteur culte pour les collectionneurs de vins argentins, Achaval Ferrer se glisse à la septième place du palmarès avec son malbec Finca Altamira d'un seul vignoble de la vallée d'Uco (102 $).

La cave a été lancée en 1998 lorsque ses fondateurs argentins et italiens se sont réunis pour élaborer des vins de vignoble unique. Ils ont sauvé un vignoble de malbec vieux de 80 ans qui allait être arraché et remplacé par des bulbes d'ail. « Les plantes étaient très matures dans leur cycle de vie », explique le propriétaire Diego Rosso. « Cela donne une caractéristique très spécifique au vin.

Il ajoute que de petits rendements et une grande attention aux détails dans le vignoble sont également essentiels. Ils ont permis à Finca Altamira d'être l'un des rares vins argentins à recevoir 99 points presque parfaits de Robert Parker.

Ses vins sœurs, Finca Bellavista (96 $, Lujan de Cuyo) et Finca Mirador (98 $, Maipu) sont élaborés à l'identique dans la cave, mais Altamira rapporte en moyenne quelques dollars de plus. «Je pense que les gens paient plus pour Altamira parce que c'était le premier, et ce fut une grande surprise pour beaucoup quant à la qualité du malbec», explique Rosso. « Mais maintenant, il y a des gens qui préfèrent Bellavista ou Mirador. Cela dépend de ce que vous recherchez dans le vin.

Non. 8. Conjuro de mélange de Bordeaux de Walter Bressia (100 $). "Bressia est un vigneron très connu à Mendoza et cela ajoute une grande valeur à ce vin", explique Juliette Piotrovski, directrice de la salle de dégustation et du magasin de vin The Vines of Mendoza. "L'histoire de ce que Bressia a fait pour Mendoza et son histoire dans l'industrie vendent le vin, et ce que les gens aiment, c'est son grand potentiel de vieillissement, la complexité et la belle et élégante finale."

La cave familiale de Bressia a été l'une des premières à faire un assemblage de qualité supérieure au cab-malbec, recevant des éloges de la critique pour son vin Profundo. Conjuro, qui signifie sortilège, était la prochaine étape.

"Quand j'ai commencé avec Profundo, le prix d'un vin en Argentine était très élevé et c'était le maximum que je pouvais faire", explique Bressia. « Ensuite, j'ai pu voir un grand potentiel dans certains vignobles que vous pourriez travailler d'une manière différente et faire des vins avec une gamme beaucoup plus élevée - et c'est de là qu'est venue l'idée de Conjuro. Au fur et à mesure que le vin se développait dans les fûts, j'ai remarqué qu'il avait quelque chose de différent, c'était un vin qui m'a enchanté.

Les raisins de Conjuro proviennent de sols calcaires et pierreux des climats frais de la haute altitude de Tupungato, la sous-région la plus septentrionale de la vallée d'Uco à Mendoza. Bressia cueille les meilleurs raisins pour produire 8 000 bouteilles par an.

Cependant, Conjuro n'est plus le vin le plus cher de la cave de Bressia. En 2006, il a lancé Ultima Hoja (177 $), un mélange rouge qu'il garde comme "top secret".

« C'était un délire avec Ultima Hoja, raconte Bressia. "J'aime toujours les défis et créer des choses, et je voulais aller vers quelque chose de plus." Seuls les millésimes 2006 et 2008 sont sortis à ce jour, avec seulement 800 bouteilles à chaque récolte.

N ° 9. L'avant-dernière place sur notre liste appartient à un producteur boutique de Patagonie, qui fabrique le seul pinot noir dans le top 10 : Bodega Chacra Treinta y Dos. Ce vin biologique du domaine Piero Incisa della Rocchetta à Rio Negro a un prix moyen de 98 $ sur Wine-Searcher.

Piero est membre de la légendaire famille viticole italienne Incisa della Rochetta. Son grand-père a créé le Super Toscan original, Sassicaia. Il a été inspiré pour ouvrir une cave en Argentine par le travail de Hans Vinding-Diers (voir n° 5.), le mari de sa cousine, la comtesse Noemi Marone Cinzano.

«Je suis venu sans savoir à quoi m'attendre», dit Piero. “Le climat de cet endroit était spectaculaire : nuits froides, journées chaudes et ensoleillées, vent constant, air pur. La luminosité est l'une des plus fortes au monde et il y a de l'eau pure. Tout cela, associé à des vignes pré-phylloxéra, et c'était un endroit intéressant.

Piero a trouvé une plantation abandonnée de pinot noir plantée pour la première fois en 1932 (d'où le nom de son vin : Treinta y Dos). Il l'a soigné en utilisant une approche biologique et biodynamique. En retour, il prétend obtenir « l'essence du terroir de Patagonie » dans ses vins.

« Nous avons une minéralité incroyable et les longues nuits froides nous aident à développer cette élégance, les vieilles vignes nous donnent de la complexité, la luminosité nous donne une touche de fruit », dit-il. « Les gens le prennent souvent pour le Vieux Monde, mais il a une touche de fruit que le Vieux Monde ne peut pas avoir. À mon avis, cela rend les vins accessibles dès le plus jeune âge.

Pourquoi le prix élevé ? Piero l'attribue à l'offre et à la demande et, bien sûr, au coût de production. Les raisins sont cueillis et égrappés à la main, et il n'y a aucune mécanisation dans le processus.

© Flickr/monde magique : Le climat et la beauté de la Patagonie se sont avérés irrésistibles pour Piero Incisa della Rocchetta


Cuisiner avec du vin : pourquoi le malbec est le meilleur choix

Il y a plusieurs raisons mineures pour lesquelles vous devriez envisager de cuisiner avec du vin (qu'il soit argentin ou autre) et une raison majeure.

Examinons d'abord les raisons mineures :

Tout le monde, de l'étudiant le plus méchant au plus flamboyant de Gordon Ramsey, a une recette de sauce pour pâtes de secours et à toute épreuve. La prochaine fois que vous faites le vôtre, ajoutez un peu de vin rouge dans la poêle pendant que vous faites sauter les oignons.

Si vous êtes comme moi, vous vous surprendrez à chercher l'huile et le beurre un peu trop souvent pour le confort de votre cardiologue. La prochaine fois que vous préparerez une sauce ou une marinade, essayez de remplacer une partie du gras par du vin rouge ou blanc.

Pocher du poisson au vin blanc ou des poires au vin rouge (voir ci-dessous) crée non seulement des résultats délicieux, mais vous fait gagner des points de brownie avec le charlatan du cœur susmentionné.

Or, la raison majeure de cuisiner avec du vin, et l'une des règles d'or de la cuisine en général, peut s'exprimer laconiquement :

Cuisiner avec du vin signifie que vous êtes obligé de déboucher une bouteille au moins une heure avant, et de boire un verre ou deux au moins une heure avant vous devriez probablement le faire.

C'est évidemment une bonne chose.

Ce qui nous amène au titre de cet article. Pourquoi cuisiner avec du Malbec et pas (disons) du Cabernet, de la Syrah ou du Merlot ? J'ai entendu des gastronomes affirmer que la sévérité et le dynamisme du Malbec en font un substitut idéal aux vins fortifiés comme le Marsala, dans les recettes qui en font appel et que les tanins doux du Malbec se marient bien avec le quelque chose ou l'autre dans certains aliments. Mais je n'achète rien de tout ça. Si quelqu'un peut me dire quel cépage j'ai utilisé dans mon bœuf bourguignon une fois arrivé à table, je lui tire d'abord mon chapeau et je l'accuse ensuite de tricherie.

Non, la raison pour laquelle je cuisine avec du Malbec est double. D'abord, j'aime le boire. Deuxièmement, je vis en Argentine, où le Malbec domine le marché du vin. Règle d'or non. 2 : cuisinez avec ce que vous aimez boire et avec ce qui est disponible.

Mais voici le hic : quelques rares plats traditionnels argentins incorporent du vin. (La délicieuse recette d'empanadas d'Ossobuco ailleurs sur ce site est une exception qui confirme la règle. Quand j'ai raconté cette recette à ma belle-mère argentine, elle a froncé les sourcils quand nous sommes arrivés à la partie addition de vin, un geste qui se traduit essentiellement par « WTF ? »). L'élément central du régime argentin, comme tout idiot le sait, est la viande rouge - grillée, cuite au four, recouverte de chapelure et frite, ou autre, mais essentiellement sans le genre d'accompagnements qui pourraient nécessiter du vin. Besoin d'une garniture ? Glissez un œuf au plat sur cette mère. Que diriez-vous d'une sauce? Faites fondre du fromage, maestro. Ah, les merveilles de la cuisine argentine.

Aucune des recettes publiées ci-dessous n'est donc particulièrement argentine. Mais chacun fonctionne à merveille avec une limace ou deux de Malbec. Tout comme vous.

Sauce
J'ai été élevé avec des déjeuners subventionnés - mais pas assez - dans les écoles publiques en Grande-Bretagne dans les années 1970, ce qui explique probablement pourquoi je suis si faible physiquement, et explique certainement pourquoi le mot « sauce » pouvait autrefois provoquer en moi une crise aiguë de TSPT. (Trouble de la sauce post-traumatique). Mais en suivant cette recette simple, vous obtiendrez un lubrifiant à base de viande intensément savoureux et sans grumeaux - et c'est formidable avec le Malbec.

Coq au vin
Bien fait, le coq au vin (ou « coq dans le vin » comme ma grand-mère l'appelait autrefois de façon mémorable) est un excellent moyen de nourrir un tas de personnes sans vous faire une dépression nerveuse. La meilleure partie d'une bouteille de Malbec finira dans le pot, alors ayez-en une autre sous la main pour faire le plein.

Poires au Malbec
Un de ces plats qui dépasse invariablement les attentes. Un prétexte aussi pour faire repartir une bouteille en cuisine, alors que vos convives attaquent encore leur plat.


MALBEC d'ARGENTINE

par SANDY BLOCK, MW
L'ARGENTINE POSSÈDE LA CATÉGORIE MALBEC sur le marché américain et international. Pourquoi manque-t-il de concurrence sérieuse? C'est un mariage heureux de raisin et de terroir qu'il n'est pas possible de reproduire ailleurs. Quasiment anonyme dans sa patrie bordelaise, où le malbec est relégué au rang de partenaire d'assemblage mineur, sa sortie de l'obscurité reflète à quel point le cépage s'est idéalement adapté aux sites de haute montagne des contreforts andins. Les vignobles argentins occupent les plus hautes altitudes du monde. La plantation de vignes de Malbec à la base des Andes garantit qu'elles subissent des variations de température diurnes considérablement importantes, ce qui génère à son tour une pleine maturité ainsi qu'une structure ferme. Le temps est constamment sec dans l'ombre de la pluie des Andes, minimisant les menaces de moisissures et de champignons. Ce modèle de conditions diurnes ensoleillées et arides, suivi de soirées extrêmement froides, profite au Malbec en lui permettant de conserver son acidité et de prolonger la saison de croissance.

À son meilleur, le malbec argentin est de couleur profonde, avec des saveurs concentrées de baies mûres, une douce acidité et des textures étagées et crémeuses. Le fruit a un accent juteux, épicé parfois chocolaté. La plupart des plats suivants sont excellents pour boire un verre avant le dîner, ainsi que très polyvalents avec de la nourriture. Seuls quelques-uns ont besoin de vieillir, et la plupart seront à leur apogée jeunes. Donc, si vous voulez une grande saveur intense de baies noires mais que vous n'aimez pas les tanins élevés, le Malbec argentin est l'une des réponses. Dans une tournure intéressante qui rappelle les origines françaises du cépage, j'ai trouvé que certains des meilleurs vins les plus complexes de mes dégustations étaient des mélanges. Aucun des vins de San Juan ne s'est distingué de manière positive, ils étaient un peu chauds et cuits au four, comme la région elle-même, donc tous les vins suivants sauf un (de Salta !) proviennent de Mendoza ou de l'une de ses sous-zones. Ils sont classés par ordre croissant de préférence.

CASARENA « VIGNOBLE DE NAOKI » MALBEC, AGRELO 2O13
Ce vin de vignoble unique quelque peu inhabituel présente une couleur opaque claire jusqu'au bord du verre. Le nez dégage une bouffée de noix de coco, issue du chêne, et en bouche on retrouve une note de cacao amer, minérale, avec une sensation sous-jacente de framboises et de notes épicées de poivre.

COLOMÉ « AUTENTICO » MALBEC, VALLÉE DE CALCHAQUI, SALTA 2O16
Salta est l'une des zones viticoles les plus septentrionales d'Argentine et possède les vignobles les plus élevés au monde, avec des raisins jusqu'à 9 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Il s'agit du plus ancien domaine viticole d'Argentine en production continue. Un malbec fait sans vieillissement en fût de chêne, il montre des arômes distinctifs de bleuets et de fleurs avec une saveur attrayante de petits fruits noirs rappelant la liqueur. Mûr et légèrement fumé, avec des fruits noirs noirs, des tanins moyens et des épices, c'est un vin bien intégré qui convient à la plupart des plats de viande rouge.

ARUMA MALBEC, MENDOZA 2O16
Propriété du Premier Grand Cru de Bordeaux, Château Lafite-Rothschild, Aruma élabore un Mendoza Malbec qui associe plusieurs terroirs, dont la haute altitude et ultra à la mode de la vallée d'Uco dans le Bas Mendoza. Parfumé de violette, avec des prunes rouges, des notes de poivron et de vanille, c'est un style de malbec plus doux et plus moelleux, doux et discret plutôt qu'audacieux. Idéal pour le poulet rôti aux herbes.

CATENA “VISTA FLORES” MALBEC, MENDOZA 2O15
Catena est la famille qui a consacré ses ressources à la production de vins de qualité et à l'approvisionnement à partir de vignobles individuels rocheux à faible rendement avant le lancement du boom du vin argentin il y a environ 15 ans. Ils sont l'étalon-or de l'industrie et certainement parmi les spécialistes du Malbec les plus acclamés, pionniers dans l'exploration des micro-terroirs. Vista Flores est une commune renommée au sein de San Carlos à l'extrémité sud-est d'Uco. Ce Malbec est tout en finesse et en équilibre, avec des arômes de romarin, de cassis et de poivron. Moelleux, souple et rond, avec des fruits rouges nets et des textures douces, cela fonctionnera mieux avec un agneau grillé.

ALTA VISTA « SERENADE VINEYARD » MALBEC, LUJAN DE CUYO 2O12
Beaucoup considèrent Lujan de Cuyo, de la partie nord de Mendoza, comme la meilleure zone unique d'Argentine pour le Malbec. Ses vins sont plus corsés et souvent très mûrs, avec des tanins un peu plus puissants et des arômes de fruits. Propriété d'une famille française, ce vin a une texture sensationnellement riche, avec des notes de café, de fumée et de mûre moka. Ses couches de cerises amères épicées sont équilibrées par une note de noix de coco provenant du chêne et des notes de cuir.

LA POSTA « ANGEL PAULUCCI » MALBEC, MENDOZA 2O16
Il s'agit d'un projet de l'infatigable Laura Catena pour aider à mettre en valeur des vignobles individuels dignes d'une famille à travers Mendoza. Issu du fruit d'un vigneron dont les vignes poussent sur les sols sablonneux de la commune d'Ugarteche de Lujan de Cuyo, les arômes de ce vin souple rappellent la canneberge et le fruité, avec des notes de betterave et de feuille de thé, mais en bouche le vin est épicé, souple et étagé, avec d'élégantes saveurs de prune noire.

SUSANA BALBO « BRIOSO » MALBEC, LUJAN DE CUYO 2O14
Susana Balbo est une autre des vignerons vedettes d'Argentine et c'est l'un de ses vins signature. Un savant mélange de Malbec avec du Cabernet Sauvignon, du Cabernet Franc et une touche de Petite Verdot, il n'a rien à voir avec le Bordeaux. Les raisins proviennent d'un vignoble d'Agrelo, la sous-zone de Lujan de Cuyo, dont les sols sablonneux et argileux limoneux produisent parmi les malbecs les plus corsés. Avec des arômes de mûre de Boysen et de cerise noire, ce vin est moelleux et très mûr en bouche. Vieilli pendant 15 mois dans 1OO% de fûts de chêne français neufs, ses tanins sont moyennement élevés. C'est peut-être le seul vin examiné qui a réellement besoin de plus de temps en bouteille.

TRIVENTO « GOLD RESERVE » MALBEC, LUJAN DE CUYO 2O15
L'espagnol pour «trois vents» Trivento rend hommage à la Zonda, la Polar et la Sudestada, qui soufflent toutes avec une force considérable à travers les vignobles de Mendoza, séchant les raisins et nécessitant un abri pour les vignes derrière des brise-vent dans certains endroits. Cela provient d'Agrelo et de Vistalba. Il a un arôme de viande grillée fumée et semblable à des herbes. Mûr et rappelant la mûre, il dégage un charme soyeux et se termine sur une note minérale. De style moyen à plein, avec un profil élégant de saveur de fruits noirs, c'est un excellent choix pour une viande simplement grillée.

VIGNOBLES PIATTELLI, « GRANDE RÉSERVE » MALBEC, LUJAN DE CUYO 2O14
Ce petit domaine familial produit un malbec intensément fumé et aux arômes de fruits noirs avec de fortes notes aromatiques de tabac. Luxuriant, mûr et délicieusement étagé en bouche avec des notes de réglisse noire et de chocolat doux-amer, il possède des tanins moyens. Un vin intense qui résisterait bien à une surlonge grillée.

CATENA ALTA MALBEC, MENDOZA 2O14
Il s'agit d'un Malbec de catégorie supérieure de Catena Zapata qui mélange des lots sélectionnés à partir d'un certain nombre de vignobles de haute altitude. Floral, terreux et légèrement mentholé, avec un noyau d'une belle acidité pure de fruits rouges, il offre une texture ronde et douce. Des notes gracieuses de fumée, de chocolat, de minéraux et de café torréfié accentuent le charme des fruits rouges. Délicieux maintenant avec une coupe de bœuf de première qualité, il vieillira bien pendant plusieurs années.

EL ENIMIGO « L'ENNEMI » MALBEC, MENDOZA 2O14
Encore une fois, le nom de Catena revient, cette fois la sœur de Laura, Adrianna, et l'œnologue en chef de Catena Zapata, Alejandro Vigil. Cela a un arôme de confiture de mûre, de vanille et de cèdre. Ses saveurs riches, souples et intenses de fruits de cerise noire et de réglisse sont équilibrées par des tanins moyens. Réglisse. Un vin très sensuel, idéal avec des côtes levées au barbecue.

VINA COBOS « BRAMARE » MALBEC, LUJAN DE CUYO 2O13
Élaboré par le vigneron vedette Paul Hobbs (qui, encore une fois, a fait ses débuts en Argentine en travaillant avec Catena), c'est un Malbec opulent et concentré avec des tanins mûrs substantiels et une acidité ferme. Il a la texture veloutée signature de Paul Hobbs. Parfum floral, avec des herbes séchées, du moka et des fruits mûrs mais très frais, c'est un excellent choix pour un faux-filet.

BEN MARCO « EXPRESIVO » MALBEC, VALLÉE UCO 2O16
Une autre sélection de Susana Balbo, ce Uco Malbec des altitudes de plus de 4OOO pieds de Gualtallary est mélangé avec 25% de Cabernet Franc. Vieilli dans 1OO% de fûts de chêne français neufs, il est magnifiquement équilibré, avec une super acidité du Cabernet de haute altitude. Son arôme de violette et ses myrtilles acidulées et moelleuses sont fortement gravées et les saveurs sont très persistantes. Un vin mémorable.


Les vins de Viña Cobos

Viña Cobos Felino Chardonnay 2007
Agréablement noisette, avec des notes d'orange et de citron. La bouche a une grande douceur fruitée, mais la structure est bonne, avec une acidité vive et peut-être juste un peu de chaleur en finale. 88/100

Viña Cobos Felino Malbec 2007
Un caractère de noisette et de fruits rouges et noirs mûrs. Une certaine richesse chocolatée noire, avec un bon fruit et de bons tanins, et une structure acide vive. Très bonne qualité et texture soyeuse. 89/100

Viña Cobos Felino Cabernet Sauvignon 2007
Fruits noirs bien serrés avec une touche d'olive noire et de caractère savoureux. La bouche présente un joli fruit bleu-noir serré, avec une certaine richesse, mais reste assez maigre et concentré sur le palais. 89/100

Viña Cobos Bramare Malbec 2006
Beaucoup plus somptueux et profondément velouté que le Felino, avec une maturité brillante et une profondeur de fruits noirs et de chocolat. La bouche a également une profondeur soyeuse, avec un joli caractère mûr et du café et du chocolat équilibrés par des tanins serrés et une bonne acidité. Longue. 92/100

Viña Cobos Bramare Cabernet Sauvignon 2006
Nez très serré, musclé, avec un fruit serré et mûr et une certaine structure maigre et serrée. La bouche a une douceur de fruits noirs fine, propre mais très mûre, mais il y a un bon chocolat noir aigre-doux et des tanins fermes qui gardent cela concentré et pur dans la finale. 91/100

Viña Cobos Bramare Malbec Marchiori 2005
Cela a de délicieuses notes florales et de rasage au crayon qui suggèrent immédiatement la lumière et l'ombre. Le fruit est très fin. En bouche, il conserve cette structure croquante, légère, serrée et concentrée. La bouche a une vraie vie juteuse et une énergie que j'adore. 94/100

Vina Cobos Bramare Cabernet Sauvignon Marchiori 2005
Assez moelleux, avec une certaine profondeur brillante au fruit de cassis. Une certaine qualité fumée et de jolies petites notes de cuir et d'épices. La bouche est puissante et très linéaire, avec une grande concentration et maturité, et une finale longue et équilibrée. 93/100

Viña Cobos Malbec 2005
Assez serré, légèrement fumé, avec un chocolat et des fruits de myrtille noire et de cassis. The palate has lots of cedary, tight, smooth but focused and linear black fruit. This wine is all about laser-like, focused fruit character, with great length and refinement. 95/100

Viña Cobos uNico 2005
63% Cabernet Sauvignon, 37% Malbec. A very tight and refined, classic cedar and pencil-shaving nose. The fruit is extremely tight and glossy, but it retains that sinew and muscle, the taut, glossy, but rich black fruit and well-integrated oak playing against fine, supple tannins and very good acidity into a long finish. 94/100


2004 Vina Cobos Felino Malbec Mendoza, Argentina

Malbec is a black-skinned grape variety native to South West France (specifically the area around Cahors), but now better known as the iconic wine grape of Argentina. Through its success in the vineyards of Mendoza, in a few short decades Malbec has shot from relative obscurity to international f.

Mendoza

Mendoza is by far the largest wine region in Argentina. Located on a high-altitude plateau at the edge of the Andes Mountains, the province is responsible for roughly 70 percent of the country's annual wine production. The French grape variety Malbec has its New World home in the vineyards of Men.

Vina Cobos

Viña Cobos in an Argentinian estate and collaboration between Luis Barraud and Andrea Marchiori of Mendoza, and Californian winemaker Paul Hobbs.

The estate consists of two vineyards in Luján de Cuyo, one in San Carlos and another in Tupungato in the Uco Valley. The winery faces the Tupungato vo.

Related News

The Top 10 Best-Value Malbecs

Aggregated Critics Score

Critic Reviews

Average User Rating

Rate & Review

User Reviews

Be the first person to review this product.

Compare vintages

Vintage quality: Excellent

Current condition: Ready to drink

The 2004 vintage for Argentina was reasonably good.

The growing season began with a very cold winter, which was followed by a warm spring that quickly transitioned into a hot summer, spurring both an early budburst and flowering. However, despite a smooth growing se.


Paul Hobbs Endless Summer of Wine on the WineGuyMike™ Radio Show©

Check out the radio show on The Trail 103.3FM et Fresh 104.5FM. The live stream feed is online at http://www.trail1033.com where you can click on “Listen Live”. Le WineGuyMike™ Radio Show© airs on both radio stations Sunday mornings at 10:00AM MDT.

Each week WineGuyMike™ will be giving away gift certificates from our sponsors. If your question is selected as WineGuyMike’s™ topic of discussion you will win one of the $20.00 – $25.00 gift certificates. Good luck and send your questions to WineGuyMike™ on his Facebook fan page.

Social Media links

Youtube My YouTube channel of course is WineGuyMike™ or the actual URL link: http://www.youtube.com/user/WineGuyMike?feature=mhum

Facebook WineGuyMike please “like”

Twitter @WineGuyMike please follow me

Ciao Mambo, “Eat Like You Mean It”, located in Missoula on The Hip Strip. Find them online at http://www.CiaoMambo.com

W.J. Deutsch & Sons since 1981 has been marketing quality wines produced by prestigious families from major wine regions of the world.

Georges Distributing in Helena, Montana.

Welcome to the WineGuyMike™ Radio Show© this Sunday morning. Paul Hobbs has been referred to as pioneer, trendsetter, trailblazer, and a prospector. Originally from Upstate New York Paul grew up in a farming environment. His first exposure to wine was a 1962 Château d’Yquem that his father brought home and poured into paper cups at the family dinner table. This memorable wine filled the room with an unforgettable aroma and a never ending impression on Paul’s mind and palate. His love and passion for wine began and in 1969 Paul convinced his father to replace trees in their apple orchard with grape vines.

Paul studied at Notre Dame with the intent of becoming a doctor. His botany professor had been a former winemaker at Christian Brothers Winery in California and held weekly wine tasting seminars. The rest was history, Paul’s focus shifted to winemaking. His master’s program took Paul to UC Davis were he enrolled in the Master of Food Science program in the Department of Enology.

Paul’s thesis on Oak Extraction landed him a research job with Robert Mondavi Winery. It was at the Mondavi Winery that his hands on wine production experience gained him a promotion as Enologist. In 1981 Paul was named Head Enologist of Opus One.

In 1985 Paul moved to Simi Winery as Assistant Winemaker and it was here that his interest in other wine-regions around the world grew. Chile and Argentina were two of the emerging new wine-regions that really intrigued him. Paul’s recognition as a winemaker landed him consulting rolls with many other premium wineries in California.

In 1991 Paul decided to strike out on his own and founded Paul Hobbs Winery. His mission was to produce small lot, hand-crafted, vineyard designate wines. He started with three wines—one chardonnay, one pinot noir and one cabernet sauvignon. He strove to produce wines that represented a sense of place and today he produces a dozen wines from new and historic vineyards.

Paul purchased 19 acres of land in 1998 located in the Russian River Valley. He produces wine there that is recognized throughout the world as some of the very finest. Paul Hobbs is one of the top winemakers in the world now and as a trailblazer he lives an Endless Summer of wine. During our North American winter Paul travels to Argentina in the Mendoza wine-region to make wine at his property that he is a partner in, Viña Cobos Felino.

Viña Cobos owners Andrea Marchiori, Luis Barraud, and Paul Hobbs all whose winemaking backgrounds are steeped in Old World European winemaking tradition. This team’s goal for Viña Cobos was to produce an unparalleled Malbec that exuded power and elegance. In 1999 Viña Cobos released their first vintage of Malbec which received the highest score for any Argentinean wine.

The portfolio of wine has grown with continued accolades for the Viña Cobos partners. This family of wine now includes three tiers which include Cobos, Bramare and Felino. All three of these labels offer exceptional chardonnay, merlot, malbec and cabernet sauvignon.

Paul Hobbs has always been committed to crafting unfiltered and unfined wines and utilizing native yeasts in the fermenting process. His commitment to winemaking technique results in exceptional wines that are well structured. Paul’s wines are a product of classic old world technique.

The Felino wines express great balance of pure, concentrated fruit that is lively with acidity and smooth, fine, tannins. The Viña Cobos Felino label offers Cabernet Sauvignon, Malbec and Chardonnay that is vibrant, lush, mouth-filling wine with beautiful texture that pairs exceptionally well with food. Did I mention these wines sell for under $16.00. These wines offer incredible value as many of Paul’s California wine offerings are far north of $100.00.

I recently tasted through a horizontal lineup, or wines from same vintage of 2009 Viña Cobos Felino starting with the chardonnay. Visually this wine has beautiful straw color and the wine is not fined which allows sediment to be suspended in the glass. This is not to say that the wine does not present elegant. This chardonnay is produced utilizing the native yeast which forms on the grapes in the vineyard. This allows the wine to truly deliver a real sense of the vineyard in which the grapes are grown. On the nose this wine presents nice vegetal, herbaceous, caramel and earthy aromas. My palate came alive with green apple, white pepper, straw, acid, citrus, and yeast. Just delightful. The finish is what I loved though as I found it to be one of the most unusual finishes I’ve experienced in a wine. The finished lingered like that of a nice single malt Scotch, clean with a little heat from the white pepper. A very nice wine indeed.

Le 2009 Viña Cobos Felino Cabernet Sauvignon is 88% cabernet sauvignon, 8 % syrah, 4% petit verdot. The grapes get a 3 to 4 day cold soak 15 to 18 days total maceration and are fermented with selected and native yeasts. This wine receives second native malolactic fermentation in barrel for 5 months and is then aged 9 months in American and French oak barrels, 20% of these are new oak.

This is a big, 14.5% alcohol, yet very refined in a way that it has not been over manipulated. A deep ruby hue paves the way for a nose that is ripe with aromas of saddle leather, subtle sweet tobacco, minerality, and earthiness. The palate is lush with a rich well rounded mouth-feel that is complex. There is a great balance of dark fruit, black currant and boysenberry, mineral, sweet tobacco, and acid. This wine is both rich yet remains lively and well structured with perfect tannin.

2009 Felino Viña Cobos Malbec. This 100% malbec undergoes a 3 to 4 day cold soak with a 15 to 18 days total maceration. There is secondary native malolactic fermentation in the barrel taking 4 months to complete. Visually this 2009 Malbec presents a beautiful crimson color in the glass. The nose of this South American beauty is ripe with red raspberry, anise, with a slight nuance of cocoa, a wonderful aroma. The palate delivers a rich spicy mouth-feel that reveals fruit, a hint of caramel and mineral. This malbec has a nice round balance with sturdy structure. This wine is supple, smooth with refined tannin that makes this a great wine to drink and pair with food. A long finish from this wine that you don’t want to end.

The wines reviewed today all receive the WineGuyMike™ Seal of Approval™


The Secrets to Argentina’s Malbecs

Certain regions of the world are well-known for producing exceptional wines. Burgundy producing Pinot Noir, or Napa Valley producing Cabernet Sauvignon for example. There is usually something about their terroir that brings out the best of their grapes, which then makes it into the wines.

What is it about Argentina that makes Malbec special? There are a few factors: altitude, climate, and soil. Some may also say that water and the new generation of winemakers also contribute to Argentinean Malbec’s quality.

Altitude

Wine regions of Argentina (Image courtesy Wines of Argentina)

From Mendoza north to Salta, the elevation at the foot of the Andes mountains increases from 300 to 2700m, with vineyards planted at all elevations. Altitude contributes to a variety of microclimates with varying intensities of sunlight to ripen the grapes. The more intense sunlight has caused the Malbec grapes in these areas to form thicker skins, which provides more tannins and deeper colour to the wine, as well as affect the aromas and flavours in the wine.

Climate

The climate in Argentina, on the eastern slopes of the Andes mountains, is very dry. As weather moves from west to east, from Chile, clouds with moisture are pushed up the western slopes of the mountains which causes the clouds to precipitate by rain or snow, so that when the clouds come over the mountains and down the eastern slopes of Argentina there is no more moisture. Plus as the clouds move downslope, the air is compressed compression generates heat so that the Argentinean vines get warm to hot, dry air flowing over them. This helps to keep out fungal diseases that thrive in cooler, damp conditions so that Argentina can more easily produce organic wines.

When you drive through a mountain range you notice that the higher mountains tend to be bare rock, with vegetation in the valleys. Vegetation can only grow successfully up to a certain elevation, known as the “tree line”. Higher elevations plus leeward slopes (e.g. the eastern Andes) results in low rainfall and increased exposure to solar radiation, which dries out the soil, resulting in a localized arid/desert environment. With the lack of vegetation in these areas of Argentina, there is little organic material to enrich the soil. The soil is basically decomposed rock from the mountains. This lack of organic matter leads to restricted vine growth. The lack of nutrients and dryness of the soil affects the flavour development of the grapes.

Putting It All Together

The quality of Argentinean Malbec has increased as the winemakers learn more about the terroir and use best practices in the winery. The world has noticed. In 1993 there were only 10 exporting wineries in Argentina in 2017 there are now 424 exporting wineries (there are 881 wineries in total). Total wine production of Malbec and other grape varieties has grown as well from 25 million litres exported in 1993 up to 273 million litres in 2017.

The flavours of the average Argentinean Malbec may include the following (in relative proportion from highest to least):

  • Red berries
  • Plums
  • Confiture
  • Violets
  • Mûres
  • Eucalyptus
  • Cinnamon and cloves
  • White pepper
  • Rosemary and Thyme

Cooler regions will tend to show more red fruit character while warmer regions will show more spicy and herbal characters.

I and other trade people had a chance to try a flight of Argentinean Malbecs to see the differences of terroir on the wine, as well as to recognize the quality of the wine produced. As you may know, I was once the Coordinator and Cellar Master for the South World Wine Society in the 1990s. I distinctly remember a tasting we had of Argentinean Malbecs. From that tasting, I could easily pick out a glass of Malbec easily as the wine was a very distinct ruby colour. Fast forward to 2018, with the flight of wines in front of me, I did not see a ruby coloured Malbec they were all deep garnet in colour. I asked speaker and winemaker Marcelo Pelleriti about this change in colour. He paused then noted in the 1990s Malbec wines were produced from grapes that were from a higher tonnage and could have been somewhat diluted to give the ruby colour. He said that now, viticultural practices are more stringent, producing small tonnages and winemaking practices are more stringent, which could be the reason for the garnet colour.

A Few Argentinean Malbecs I Enjoyed

Bodega Colomé Estate Malbec 2015 ($35.99) – Opaque garnet in colour. Ripe black fruit and cassis aromas. Fuller body with round mouthfeel. Flavours of ripe black fruit, some prunes and raisins, along with pepper. Bright acidity.

Bodega Catena Zapata Alta Malbec 2015 ($54.99) – Opaque ruby garnet. Allspice, ripe black fruit and a hint of smoke or tarriness on the nose. Dry, ripe and round in the mouth. Rich black fruit flavours with allspice and nutmeg spices. Medium acidity with very soft tannins.

Bodega Luigi Bosca Familia Arizu Malbec Terroir Los Miradores 2015 ($35.99) – Medium plus garnet in colour. Medium intensity nose with cedary, Old World oak, vanilla and ripe dark fruit aromas. Dry, full body with firmer tannins and some minerality. Dark fruit flavour, sweet spices and a touch of cedar. Medium acidity. Elegant.

Bodega Colomé Estate Malbec, Bodega Catena Zapata Alta Malbec, and Bodega Luigi Bosca Familia Arizu Malbec Terroir Los Miradores

A Few Malbec Blends

Malbec can also be blended with other grape varieties. Red blends are a hot category in the United States. Here are four red blends that I enjoyed at the tasting.

Masi Corbec 2015 – A blend of Corvina (an Italian grape) and Malbec grapes that have been dried before fermentation. Known as the Appassimento method in the Veneto region, for Amarone, which Masi is well-known. This wine was opaque garnet with a ruby tinge. Medium intensity Old World oak nose. Fuller body, round with medium tannins. A mix of red and black fruits, and raspberries, along with some sweet spices and oak. There is bright acidity to this wine that makes the fruit flavours shine. Firmer tannins on the finish along with some sweetness. />– />

Mascota Vineyards Unanime 2014 ($28.99) – A blend of 60% Cabernet Sauvignon, 25% Malbec, and 15% Cabernet Franc. Opaque garnet coloured. Lots of capsicum on the nose, along with cedar, nutmeg, tea leaves and dark fruits. medium plus body, dry with medium acidity. Ripe black fruit and sweet spices. You get tart red fruits and firmer tannins on the finish. Some roundness. />– />

Masi Corbec and Mascota Vineyards Unanime

Clos de Los Siete 2014 ($25.99) – a wine made in collaboration with Michel Rolland, a Bordeaux-based oenologist. A blend of 54% Malbec, 18% Merlot, 13% Cabernet Sauvignon, 8% Syrah, 4% Cabernet Franc, and 3% Petit Verdot. This wine is opaque garnet in colour. Unfortunately, the nose was closed when I tasted it. The wine is dry, mineral, a little round in the mouth, with fine tannins. Bright, sweet red fruit flavours. />– />

Familia Zuccardi Tito Zuccardi 2013 ($46.99) – 80% Malbec, 10% Cabernet Sauvignon, and 10% Ancellotta (not a grape that I am familiar with, but Wikipedia notes it “…is a wine grape variety mainly grown in the Emilia-Romagna region of Italy, but also in some other parts of north Italy, and in south Switzerland.”) This wine was opaque black in the glass. Dark black fruit aromas as well as some dustiness. Fuller body, ripe and round black fruit, with a hint of sweet spices and oak. Firmer tannins. Some sweetness. />– />


Top 10 Mendoza Wines

The recession that began in 2008 on Wall Street and spread like wildfire across the globe forced many wineries to confront reality and cut sales projections.

Argentina thrived, however, buoyed by a spike in the popularity of its signature grape, Malbec. The country experienced the most significant period of success since its immigrant-led wine industry first went commercial in the late 19th century.

During 2008–10, the peak years of the recession, Argentina experienced double-digit annual growth in its wine exports. The main reason: the wines offered both value and high quality, and Malbec fast became a beloved commodity on the world wine market.

Today, however, growth has plateaued, as some of the concerns that wineries expressed during the boom times have proved accurate.

Five years ago, Argentinean wineries were riding high as much of the world struggled. Now, Argentina can no longer bank on importers taking more and more of its wine, primarily Malbec. Call it the ebb and flow of the fickle wine market.

In June 2010, Alberto Arizu Jr., the former president of the Wines of Argentina trade association, sounded a warning alarm: “Achieving growth is sometimes easier than maintaining the status one has obtained. We have to be aware that the consumer is always looking for the next new thing. We want to avoid being today’s success story and then tomorrow’s old news.”

TRAFFIC JAM

Arizu made those comments in the heart of Argentina’s capital, Buenos Aires, within sight of the Avenida 9 de Julio’s dozen lanes of buzzing traffic. At the time, it seemed like the perfect metaphor for the state of the country’s wine.

The jacaranda-lined Champs Élysées of Buenos Aires is a sight to behold, a source of national pride even, but only if traffic flows freely. Much like the roadway, if the country’s wine market suffered from congestion, might the good times screech to a halt? Could Argentina revert back to where it was in the 1990s: a misunderstood and largely ignored backwater?

A resolute “no” is the consensus answer throughout Mendoza, if there is such a thing as total accord in a region with hundreds of wineries of every dimension, size, focus and quality level. The region’s Andes-influenced, high-desert terroir, vastly improved winery infrastructure and top-notch talent are influential enough that things should at least hold steady.

STANDING BEHIND THE BRAND

By and large, winery owners and winemakers express confidence about the quality of what they are putting in the bottle, especially their Malbecs and red blends. Pricing remains favorable compared to other wine-producing countries, they point out, and quality wines populate all product ranges, from the under-$15 category to the middle and prestige tiers.

If there remains an underlying fear, it’s that Argentina could be branded a one-trick pony, as Malbec has become the country’s lifeblood. Thus, it’s vital that Argentina and its major wine-producing regions, including Mendoza, Patagonia, Salta and San Juan, maintains its status as the world’s leading Malbec producer.

Everyone wants to know what to drink now, but with a sea of Malbec on the shelves, it’s increasingly difficult to navigate your favorite wine shop.

The four most recent vintages on the market—2009 through 2012—are all very good to excellent by Argentine standards. The 2011 vintage is considered the weakest of the four, due to frost and hail issues. The 2009 was the warmest year, producing ripe wines that are ready to drink upon purchase.

The take on 2010 was that it was a cooler year, but not as chilly as 2011, while 2012 has been hailed as an excellent year, with ideal conditions and balanced wines. Here’s your guide to our top 10 Mendoza Malbecs and Malbec-based blends.

Uco Valley vs. Primera Zona

With about 80% of Argentina’s wine production coming from Mendoza, and with Malbec the driving force behind the industry, fans of the variety should understand the terroir in Mendoza’s two key subzones.

The Uco Valley has emerged as Mendoza’s Côte d’Or. It starts about 40 miles south of Mendoza city and extends for 50 miles down to San Carlos.

In recent years, many wineries have been buying property, sourcing grapes and planting vineyards from Tupungato down to El Cepillo near San Carlos to capture the valley’s fresh, crisp style of Malbec.

The keys to Uco’s quality are its higher elevation compared to central Mendoza, and its rockier soils, due to the valley’s closer proximity to the Andes.

In comparison to the Uco Valley, it’s tempting to grow a bit bored with the wines from the so-called Primera Zona—the warm subregions of central Mendoza surrounding the town Luján de Cuyo.

But don’t overlook Mendoza’s most traditional winemaking area. It offers gems like 100-year-old vineyards in Lunlunta, stony alluvial soils in Vistalba and Perdriel, and the Mendoza River, which draws in cooling winds.

Taste the full-bodied lushness and power of wines from Viña Cobos, Mendel, Cheval des Andes, Terrazas de los Andes and Bodega Vistalba, among others. Chances are good that you will see that both the Uco Valley and the Primera Zona have plenty to offer.

94 O. Fournier 2010 Malbec (Uco Valley)
Extremely ripe on the nose, with raisin, fig and minerally richness that’s far from regular. The palate is huge and mouthfilling, while flavors of raisin, brown sugar, mocha and coffee come to a long finish that’s the definition of dark and brooding. Drink through 2020. The Country Vintner. Editors’ Choice.
abv: 15% Price: $90

94 Viña Cobos 2011 Bramare Marchiori Vineyard Malbec (Perdriel)
Aromas of fine oak and pencil lead augment blackberry and baked plum scents. Smooth, round and rich, with flavors of tea, savory spices and black fruits. Ripe but not too heavy on the finish. Drink through 2019. Paul Hobbs Imports. Editors’ Choice.
abv: 14.7% Price: $95


New-Style Mendoza Malbecs

𠇊s descendants of Mediterranean immigrants who eat tons of beef, Argentines have always had red wine in their veins,” Ernesto said. “What’s changed is the new focus on quality.”

That was good news to me. I’ve always found mainstream Mendoza Malbecs—the country’s best-known, most available wines—to be too fleshy, too alcoholic and way too oaked-up. When I confided this to Julián D໚z, the 27-year-old co-owner who compiled the well-edited wine list at the amazing, speakeasy-style 878, he grinned. Generic, cookie-cutter Malbecs 𠇊re so yesterday,” he told me. A softer, fruitier style is the coming vogue, he promised, uncorking a 2006 Ricardo Santos Malbec from Mendoza. The wine was surprisingly fresh and satiny, excellent with chef Juan Ignacio Debenedetto’s crisp sweetbreads served with smoked mustard and grilled eggplant.

Ten years ago, D໚z continued, Buenos Aires had about four great wine lists, dominated by mainstream Malbec. But now, he said, a new generation of sommeliers is “shaking things up.” And several of them are working at classic parrillas (steak houses) such as Don Julio, a terrific family-run place in the trendy Palermo Soho district. While traditional parrillas serve mainly generic, full-throttle Mendoza Malbecs with their beef, Don Julio’s owner and sommelier has assembled a diverse 350-bottle list full of new-style Malbecs, as well as idiosyncratic wines like the 25/5 Syrah, with lots of choices for under $20.

In the tango-intensive San Telmo neighborhood, I dined at La Brigada, another epic steak house with an even more epic cellar, and tried even more new-style Malbecs. With its deep 780-label wine list—which includes only one foreign offering—La Brigada is the place to taste extraordinary Argentinean wine in Riedel glasses. There I sampled the elegant 2003 Val de Flores, a Mendoza Malbec made from old vines by the ever-ubiquitous Bordeaux wine consultant Michel Rolland. La Brigada’s owner, Hugo Chavarrieta (a former soccer player), told me that he’s constructing a splashy wine store next to the restaurant. “It will have 60,000 bottles!” he promised. The guy clearly loves his wine.

More new-style Malbecs were in store for me at the Vinoteca bar in the Palacio Duhau Park Hyatt Hotel. Marcelo Rebolé is the 31-year-old star sommelier in charge of the 7,000 wines there, including 200 different Malbecs. Handsome, smooth-talking and droll—“I’m a drunk with a license,” he jokingly says—Rebolé is the cosmopolitan yet patriotic new face of the country’s wine industry. “The character of our wines reflects our Mediterranean-European identity,” he maintains. “It’s part of our daily culture.” He credits pioneering older Argentinean winemakers like the legendary Nicolás Catena, while also applauding knowledgeable foreign investors who are attracted by the 300-sunny-days-a-year weather and low production costs.

Eager to show off how multifaceted Mendoza’s Malbecs have become, Rebolé kept introducing me to more bottles. An amazingly cheap 2007 Altos Las Hormigas (from a winery founded by two Tuscans): “Pure fruit for drinking, not thinking.” A 2005 Do༚ Silvina from the new Greek-owned Bodegas Krontiras: “Mendoza’s new biodynamic promise, delivering a ton of complexity, with power.” All the wines Rebolé poured were wonderful, and I couldn’t believe it: Could Mendoza Malbecs be my new favorite Argentinean wines?


Voir la vidéo: CS:GO - Heroic vs. Team Spirit Inferno Map 2 - ESL Pro League Season 14 - Group A